Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Lourdes capitale de la prière

c'est"la Dame" qui a appris Bernadette à prier

 

 

Lourdes Capitale de la prière

 

image001 image001  

 

Le pèlerinage de cette année était exceptionnel. Il combinait le 150ème anniversaire des apparitions et la Grande Visitation de Notre Dame du Saint Cordon à Lourdes. On  ne reverra plus jamais la haie d’honneur qui accueille et qui acclame, sur le parvis de la basilique du Rosaire, Notre Dame du Saint Cordon portée par les royés et suivie par les marcheurs et les cyclistes qui l’ont accompagnée depuis Valenciennes. J’ai vu des jeunes cyclistes pleurer d’émotion. Tout cela pour venir à Lourdes, capitale de la prière.

C’est à la grotte, lieu privilégié du secret et de la confidence,  que « la Dame » a appris à Bernadette à prier, en faisant d’abord un beau signe de Croix, suivi de silence…dans ces matins froids, humides et sombres de février 1858… et avec un sourire, l’eau de la source, le rocher de la grotte, la lumière d’un cierge… St Paul ne disait-il pas  « quand on atteint l’indicible il faut se taire ». « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux » (le petit prince d’Antoine de St Exupery).

Les dialogues entre la Dame et Bernadette sont peu nombreux. Ils sont concis et pleins de signification. Ils sont « frappés comme des médailles ». Nous avons tous été invités à méditer sur cette question : qu’est-ce que ces paroles veulent dire aujourd’hui dans notre vie de tous les jours ?

  • « Venez boire à la fontaine et vous y laver »
  • « Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant quinze jours ? »
  • « Pénitence, pénitence, priez pour la conversion des pécheurs. »
  • « Allez dire aux prêtres qu’on vienne ici en procession et qu’on y bâtisse une chapelle ».
  • « Que soy era immaculada conceptiou : Je suis l’Immaculée conception » et Bernadette ne comprenant pas ce terme le traduit en disant : « je ne l’avais jamais vue aussi belle. »

C’est vrai qu’Elle est belle Notre Dame et Elle est immaculée  aux yeux de Dieu. C’est comme cela aussi qu’Elle doit être à nos yeux. Bernadette dans sa simplicité avait trouvé les mots justes.

                                                                                                                    philippe dekoker

Article publié par philippe dekoker • Publié Mercredi 27 août 2008 • 1966 visites

Haut de page