Messe d'installation du père François Triquet

Curé de la paroisse Ste Maria Goretti et doyen des Marches du Hainaut.

A 37 ans, le père François Triquet a quitté le Douaisis pour cette terre valenciennoise dont il devient doyen.

C’est sur le parvis de l’église Notre Dame de Grâce que celui qui devient en outre curé modérateur de la paroisse sainte Maria Goretti et curé in sodium des deux autres paroisses a été accueilli, le 4 septembre, par le père Mathieu Dervaux, vicaire général, entouré d’une foule nombreuses. Tradition sympathique : les élus du territoire sont venus lui remettre les clés de leur église dont le père Triquet devient l’affectataire. Seule exception : l’église du Sacré-Coeur (Quiévrechain) propriété du diocèse.

Prêtres -y compris le père Philippe, doyen de Péruwelz (Belgique)- et diacres permanents au complet, la messe d’action de grâce pouvait commencer. Membre de l’équipe d’animation (EAP), Nathalie s’est adressé au plus jeune doyen du diocèse qui, rappelons-le, succède à Mgr Marc Beaumont nommé évêque de Moulins (Allier) en mars dernier.

« Nouveau coach, nouvelles règles, soyez le bienvenu chez nous, alors bienvenue chez vous ! » s’est exclamée Nathalie en insistant sur la confiance du peuple confié au père François encouragée, dans l’assemblée, par quelques douaisiens de son ancienne paroisse. Prononçant l’homélie, le père Dervaux invitait à ce que chacun(e) « ouvre son coeur, son esprit, développe sa relation à Dieu et s’interroge sur ce que le Seigneur veut pour les Marches du Hainaut ». Une certitude : l’équipe qui entoure le doyen, dont Catherine Malin-Fréhaut, assistante du doyenné, pourra s’appuyer sur le document (8 pages) réalisé à la suite de la visite de Mgr Dollmann, de novembre 2020 à mai dernier. Il y est question, notamment, de « faire mémoire des témoins de la foi et de vivre de l’Espérance ».

 

Article : Philippe Courcier

Photos : Guillaume Huart

Article publié par Père François Triquet • Publié le Dimanche 05 septembre 2021 • 599 visites

keyboard_arrow_up